Liposuccion : avant et après

0
11

La liposuccion (Lipoaspiration ou Liposculpture) est une technique relativement nouvelle dans le domaine de la chirurgie esthétique qui permet d’aspirer, grâce à des canules fines, l’excès de graisse qui s’est accumulé dans diverses parties du corps comme le ventre, l’abdomen (ventre) jambes, cuisses, fesses.

L’accumulation de graisse qui est enlevée avec la liposculpture (lipodystrophie) se concentre davantage dans différentes zones selon le sexe : chez l’homme le ventre, les hanches et la région mammaire, tandis que chez la femme l’externe et l’interne des cuisses, les fesses et les genoux.

Prescriptions avant la lipoaspiration

Tous les tests sanguins, électrocardiogrammes et radiographies pulmonaires sont prescrits.

La phase prémenstruelle ou menstruation en cours contre-indique l’opération de liposuccion.

Arrêtez de prendre des médicaments contenant de l’acide acétylsalicylique deux semaines avant la chirurgie ; l’antibiothérapie commence la veille et se poursuivra pendant six jours supplémentaires.

Achetez une gaine élastiquée de la taille des zones qui seront soumises à la liposuccion.

Évaluation préopératoire

Bilan préopératoire

Patient en position verticale, le chirurgien esthétique-plastique marque les zones à traiter en indiquant plus intensément les zones d’accumulation maximale de graisse. Le programme opératoire est documenté.

Technique opératoire

Si les zones à traiter sont limitées par extension, l’opération peut être réalisée sous anesthésie locale avec sédation légère, sinon une anesthésie générale et une hospitalisation de nuit sont recommandées car l’excès d’anesthésique local peut provoquer des dommages très graves et parfois irréparables. Toute chirurgie de liposuccion doit se faire au bloc opératoire en respectant la stérilité la plus complète.

Le patient est placé en décubitus dorsal ou ventral selon la ou les zone(s) touchée(s).

Dans une position utile, une incision de 3 mm est pratiquée par laquelle une canule est introduite et le décollement est réalisé en injectant simultanément une solution physiologique froide dans laquelle est dilué un médicament vasoconstricteur. Après quelques minutes l’aspiration de graisse commence en connectant la canule à une seringue dans laquelle le vide a été créé ou à un aspirateur. Outre la technique mécanique, la procédure peut être complétée à l’aide d’un équipement à ultrasons pour la liposculpture à ultrasons.

Après avoir suturé les petites incisions et vérifié l’uniformité de l’aspiration, le patient est mis sur la gaine de contenu qui a pour fonction de faire adhérer les tissus lâches pendant la chirurgie, évitant la formation d’hématomes ou de séromes et de modeler le nouveau profil.

Au cours d’une même opération, la graisse aspirée, laissée à décanter ou centrifugée, peut être injectée chez un même patient pour combler des défauts de comblement existants ou créés par une aspiration trop forte. Cette technique est appelée lipofilling.

Le lipofilling est souvent pratiqué par les chirurgiens esthétiques et plasticiens aussi bien en chirurgie reconstructive qu’esthétique (voir les chapitres sur le lifting du visage, l’augmentation zygomatique et la chirurgie des lèvres).

Si elle n’est pas réalisée lors d’une lipoaspiration, la graisse pour le remplissage est prélevée avec des canules fines de 2 mm puis introduite après centrifugation ou non à l’endroit indiqué.

Période post-opératoire

Le lendemain de la chirurgie, le patient est mis à marcher avec la gaine.

Cela doit être porté jour et nuit pendant deux semaines et ensuite seulement pendant la journée pendant encore 14 jours.

Il est recommandé de ne pas rester debout longtemps, et de garder les membres inférieurs tendus le plus long que possible.

En cas de lipofilling, le patient doit être prévenu que le gonflement va durer 3-4 jours et qu’il est possible qu’une partie de la graisse injectée subisse une résorption spontanée.

Lipofilling

C’est une technique très simple qui consiste à prélever de la graisse de manière délicate dans différentes zones telles que l’abdomen, les genoux, l’intérieur des cuisses et d’aller la transplanter sur le visage, dans les seins, dans les fesses, dans les mollets, cela est où sert.

La graisse prélevée est décantée et après l’avoir privée de la partie liquide elle est injectée ou elle est centrifugée à 3000 rpm pendant 3 minutes selon Coleman, actuellement de nombreuses centrifugeuses à 1000 rpm pendant une minute pour réduire les traumatismes des adipocytes.

La graisse est riche en cellules souches et si elle est injectée dans le visage, elle donne de la brillance et une meilleure texture à la peau qui la rajeunit littéralement.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici